Quelques informations pratiques

A l’usage de tous les volontaires potentiels ou décidés, pour vous aider à organiser votre projet ou à préparer votre voyage.

Avant le départ :

Formalités administratives :

▶ un passeport à jour, et par précaution qui expire dans un délai de 6 mois après votre départ.

Pour obtenir un passeport en France, il vous faudra fournir :

un formulaire spécifique complété + un timbre fiscal de 86 eur + une carte nationale d’identité valide ou un passeport (valide ou périmé depuis moins de 2 ans) ou un extrait d’acte de naissance ou de livret de famille + 2 photos d’identité identiques et conformes aux normes exigées + un justificatif de domicile récent.

Pensez aussi à prévoir un délai raisonnable par rapport à votre date de départ.

Pour plus de détails, consulter : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N360

▶ en fonction de votre pays d’origine, vous aurez besoin d’un visa pour entrer au Bénin.

Pour cela, le plus simple est de faire une demande en ligne pour obtenir un evisa : https://evisa.gouv.bj/fr/

Pour information, un visa de tourisme depuis la France coûte 50 eur, depuis la Belgique 70 eur et au Canada il faut dépenser 120 $ca pour une entrée.

▶ pour les ressortissants français, il est conseillé de s’incrire sur le site du Fil d’Ariane : https://pastel.diplomatie.gouv.fr/fildariane/dyn/public/login.html

Ce site permet au Ministère des Affaires Etrangères de prendre en charge les voyageurs français en cas de catastrophe naturelle ou de crise politique grave.

Pour les ressortissants des autres pays, veuillez-vous renseigner auprès du ministère des affaires étrangères de votre pays sur les pièces à fournir pour l’obtention du passeport et du visa.

Formalités médicales :

▶ le Bénin exige la vaccination contre la fièvre jaune, le certificat de vaccination sera demandé à l’entrée sur le territoire en même temps que le contrôle du passeport.

Pour les voyageurs français : la vaccination contre la fièvre jaune ne peut se faire par un médecin généraliste. Il faut s’adresser au service de médecine tropicale d’un hôpital ou à un centre de vaccination privé ou à l’institut Pasteur.

sont également conseillées les vaccinations contre :

– la méningite

– la fièvre thyphoïde

– l’hépatite A.

Et bien sûr d’avoir les vaccins standards à jour !

▶ enfin, un traitement anti-paludéen est indispensable. Pour cela, vous rapprocher de votre médecin traitant ou de votre pharmacien.

Papiers :

Penser à faire deux photocopies de tous vos papiers : passeport, visa, billet d’avion…Un jeu de photocopies que vous emporterez et un destiné à rester chez vous.

Penser à scanner ces mêmes papiers et à les mettre dans votre boîte mail afin qu’ils restent toujours accessibles.

Trousse à pharmacie :

Elle doit comporter pour être complète :

– un antalgique type paracétamol

– un antiseptique intestinal

– un antidiarrhéique

– un antibiotique à large spectre

– un antispasmodique

– une crème solaire

– une crème hydratante

– un désinfectant externe

– des pansements antiseptiques / du sparadrap

– un gel hydro-alcoolique pour les mains.

Argent et budget :

La monnaie utilisée est le franc CFA (1 euro = 656 francs CFA). L’usage de la carte bancaire (visa ou mastercard) est limitée aux grandes villes. Il n’est pas possible d’acheter des francs CFA d’avance avant le départ. Sur place, les banques font le change des euros aux francs CFA à partir de coupures de 50 eur ou plus. Il est conseillé de se munir de billets de 50 eur.

Pour donner une idée à ceux qui souhaitent établir un budget détaillé avant leur départ, il vous faudra prévoir une fourchette de :

• 125 à 150 euros pour une semaine avec une formule comprenant : l’hébergement, la restauration et les déplacements sur les lieux de mission plus un forfait communication (pour les appels téléphoniques).

• 500 à 600 euros pour 4 semaines (1 mois) avec une formule comprenant : l’hébergement, la restauration et les déplacements sur les lieux de mission plus un forfait communication (pour les appels téléphoniques).

• Les volontaires qui viennent en mission pour une longue période (entre deux mois et 1 ou 2 ans) pourront bénéficier d’un tarif moins élevé afin de rendre le coût de la mission supportable.

Sur place :

Eau :

Au Bénin, l’eau peut être un vecteur de maladies. On conseille donc de ne boire que de l’eau en bouteille. Et de préférer les boissons cuites (thé, infusion) ou encapsulées (sodas, bière…) en évitant tout produit à base d’eau ou de lait (glaces, jus…). Les fruits et légumes doivent être cuits ou abondamment lavés à l’eau propre. Les viandes et poissons doivent être bien cuits. Ne pas hésiter à utiliser le gel hydro-alcoolique régulièrement.

Téléphone :

Notre organisation met à disposition des volontaires de téléphones avec carte sim pour la communication. Pour contacter vos proches, il est recommandé d’utiliser une carte sim avec un opérateur local (2 compagnies téléphoniques : MTN et Moov). Car l’appel depuis le Bénin avec un opérateur local est moins coûteux qu’avec un opérateur de votre pays d’origine. De même, les connections à Internet avec un opérateur béninois sont abordables.

Vêtements :

Emporter des tenues d’été légères en coton ou en lin, un K-way en cas de pluie, des protections contre le soleil et des chaussures fermées.

Par respect pour les coutumes locales, il est demandé aux dames d’éviter les tenues avec jambes ou épaules nues, et aux messieurs de préférer le pantalon au bermuda dans les écoles.

Visites et découvertes :

Vous pouvez profiter de votre temps libre pour visiter les nombreux sites culturels et touristiques du Bénin. Pour information, les tarifs indicatifs de quelques excursions sont indiqués dans le tableau ci-dessous :

Notes importantes :

> Procédure de paiement des frais de missions

Les volontaires dont les fiches de demande de mission sont officiellement validées par Aide et Progrès doivent régler leur frais de mission au plus tard une semaine avant le départ de leur pays respectif pour le Bénin. Les coordonnées du compte bancaire de l’association seront communiquées aux volontaires concernés qui devront faire le virement et envoyer la copie du reçu de virement par email , Skype, Watsap ou autre moyen…

> Les reports des dates de mission

La date d’arrivée des volontaires peut être reportée d’un ou deux jours, voire plus, pour des raisons indépendantes de leur volonté (panne technique d’avion, maladie, catastrophes naturelles ou urgences imprévues). Le volontaire doit nous informer au plus tôt du report de la date de son arrivée et avant la date officielle du démarrage des activités de sa mission mentionnée dans son certificat d’hébergement ou dans son dossier de validation de mission.

> Déplacements et sorties des volontaires pendant la mission y compris les week-ends

Par mesure de sécurité, les conseils suivants sont nécessaires pour tous les volontaires sans exception :

  1. Lors d’un trajet en taxi moto, il n’est pas autorisé que deux volontaires s’assoient derrière. Un(e) seul(e) volontaire par taxi moto avec port du casque de sécurité obligatoire.
  2. Si le conducteur du taxi moto ou de la voiture conduit mal ou trop vite, veuillez lui demander de conduire doucement et normalement. S’il ne tient pas compte de votre souhait, demandez à descendre et prenez un autre véhicule ou taxi moto selon le mode de déplacement choisi.
  3. Les volontaires choisissant de passer les week-ends dans d’autres endroits (hôtels ou appartements) que leur logement de mission, doivent communiquer à l’organisation l’adresse du lieu choisi et ses coordonnés exactes pour lui permettre de vérifier si c’est un endroit sécurisé et fiable.
  4. Il n’est pas autorisé aux volontaires de se baigner dans la mer qui devient vite profonde et dangereuse. L’organisation décline toute responsabilité en cas de d’accident. L’organisation mettra également fin à la mission de tout volontaire qui ne voudra pas respecter cette interdiction. Les promenades sur la plage ne sont pas interdites mais doivent se faire en respectant les mesures de sécurité pour éviter les risques de noyade et d’accident.