Les groupements de femmes

Parmi les activités aptes à promouvoir le développement humain, le travail des femmes contribue considérablement au renforcement de l’équilibre social sur le plan économique, de l’éducation des enfants et des travaux quotidiens.

                        

Pourtant, les femmes représentent une partie de la société encore souvent marginalisée, participant peu aux instances de prise de décisions, et vulnérable face aux questions de scolarisation, formation, gouvernance, accès à l’eau potable et aux soins de santé.

Pour contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie, l’ONG AIDE et PROGRES a mis en place des programmes de développement communautaire sur des thématiques spécifiques comme : la formation, la sensibilisation, le réseautage et les appuis assistance et conseil.

 

LES FORMATIONS

Le volet « Formations » consiste à renforcer les capacités de ces femmes sur des besoins spécifiques après diagnostic et analyse de la pertinence par rapport aux besoins repérés.

 

LA SENSIBILISATION

  • Les programmes de sensibilisation s’effectuent sur des questions telles que : l’importance de l’éducation, les droits de l’Homme, le leadership des femmes.

  • Les séances de débat portent sur : la gestion de la fécondité, les stratégies de mobilisation du public, les maladies endémiques et épidémiques notamment le paludisme, les fièvres mortelles, les IST et le VIH-SIDA.

LE RESEAUTAGE

Dans les actions de réseautage, nous mettons les femmes en groupement pour atteindre une cible avec les moyens dont nous disposons. Avec cette méthode de travail, les femmes se voient dans un système plus participatif, équilibré en quantité et en qualité, disponible et mieux armé pour atteindre collégialement des objectifs communs.

 

LES APPUIS CONSEIL et SOUTIEN

Nous recevons régulièrement des plaintes de la part de femmes, relatives à la violation quotidienne de leurs droits et aux divers types de discriminations dont elles font l’objet.

Nous essayons de trouver une approche de solution à chaque problème en fonction de son degré d’urgence ou de gravité.

 

PROJETS EN COURS

  • Alphabétisation d’adultes pour faire reculer l’illettrisme, en particulier chez les femmes (objectif : alphabétiser 1500 adultes des communes de Ouidah, Dassa et Zogbodomé sur 5 ans renouvelables).
  • Promotion des activités génératrices de revenus pour contribuer à leur autonomisation financière (objectif : impliquer 500 femmes rurales en 5 ans sur les communes de Ouidah, Dassa, Zogbodomé et Ouémé).
  • Developpement de l’entrepreneuriat et du leadership, en particulier chez les jeunes et les femmes (objectif : encourager 500 bénéficiaires sur 5 ans renouvelables à créer des emplois rémunérateurs, dans les communes de Ouidah, Dassa, Zogbodomé, Ouémé et Cotonou).

PERSPECTIVES

Nous avons obtenu plusieurs témoignages encourageants de femmes sur l’impact positif que produisent nos actions sur leur vie sociale et leur environnement immédiat.  Mais notre manque de partenaires financiers pour nous aider laisse certains besoins pertinents sans solution immédiate.